Corbellange

Corbellange

Riz de Camargue

Une céréale majeure, mais originale

 

Cultivés en pleine nature par des hommes respectueux de leur environnement, les riz de Camargue suivent tout un itinéraire avant de faire les délices de la table. La Camargue est le principal lieu de production du riz français.

 

Le riz représente la base de l’alimentation pour la moitié du globe ; on en cultive à travers le monde plusieurs milliers de variétés différentes, se distinguant par les caractéristiques de leurs grains (riz ronds, riz longs, riz aromatiques, riz gluants, riz colorés, …) mais également par leur adaptation à des conditions de cultures très diversifiées.

Il peut ainsi être cultivé sans irrigation (riziculture pluviale), en submersion plus ou moins temporaire et contrôlée (riziculture inondée) mais aussi avec une gestion de l’eau parfaitement maîtrisée, en submersion quasi-continue (riziculture irriguée).

Cette aptitude spécifique à pousser les pieds dans l’eau lui est conférée par la présence, dans sa tige, de canaux aérifères permettant de véhiculer l’oxygène jusqu’à ses racines.

Plante d’origine tropicale, le riz a besoin de chaleur ;  Les températures inférieures à 12-13°C constituent ainsi un seuil en deçà duquel il ne se développe pas.

 

Comment reconnaître le riz de Camargue ?

 

Quelles que soient les marques, industrielles ou de distributeurs, les riz de Camargue se reconnaissent au logo jaune et bleu (voir ci-dessus) de l’Indication Géographique Protégée (I.G.P.) placé sur les sachets et les boîtes, ainsi qu’à la mention « Riz de Camargue » sur la face avant des contenants. Ce logo est commun à tous les produits qui bénéficient de l’I.G.P., quel que soit le pays de l’Union Européenne.

 

 



27/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres